Les résultats de nos ventes aux enchères

Lot 151 : 6300 €

Vente BIJOUX, MONTRES & ACCESSOIRES du 03-12-2018

Remarquable bracelet en platine composé de vingt éléments articulés et mobiles pavés de diamants de tailles anciennes et de cinq pierres vertes non naturelles de taille émeraude ce qui marque le caractère historique du bijou. Le bracelet a les traits caractéristiques du bijou cocktail des années 1920 par le choix des matières et les éléments décoratifs qui le composent. Le pavage de diamants est réalisé notamment de vingt-cinq diamants de taille ancienne de 3 mm de diamètre soit approx. 0,10 carat par diamant. L’articulation des éléments permet au bracelet une tenue parfaite au poignet doublée d’un fermoir plat sécurisé.
Longueur : 18,5 cm.
Poids brut  : 72,1 g.
Il manque un petit diamant en bordure extérieure.
Bijou d’origine, sans modifications et en excellent état général.

Lot 177 : 58000 €

Vente Vente 38 du 30-11-2014

Franquin : PIGEON : Le SKwiiK, seul trois exemplaires en résine polychrome ont été réalisés à l'époque de l'exposition Franquin à Angoulême, ici nous vous proposons l'unique exemplaire en bronze réalisé selon la technique dite à cire perdue, 1990, 45 cm, C signé J-M Pigeon. Droit de suite.

Lot 3 : 8500 €

Vente SIECLES CLASSIQUES ET NUMISMATIQUE du 27-06-2017

MELANESIE Nord de l'île d'Ambrym, Vanuatu
Monumental tambour anthropomorphe à fente
Le corps est évidé et fait fonction de caisse de résonance, la fente permettait d'introduire les outils pour le creuser et laisser résonner les sons obtenus en frappant le flan du tambour avec un bâton. La tête est agrémentée d'une coiffe à plusieurs rangs de motifs à pointes pyramidales, elle se termine sous le menton par deux dents de cochon formant des crochets stylisés sculptés en reliefs.

Cet animal est d'une grande importance dans les rites sociaux, les échanges coutumiers. Il symbolise richesse et pouvoir pour ceux qui les possèdent. Le regard est accentué par deux grands yeux circulaires, conférant à cette oeuvre une magnifique expression intemporelle et puissante.
Bois (Artocarpus Altilis), traces d'enfouissement sur la partie basse, ancienne patine naturelle, restes de colorant minéral ou végétal par endroits.

H: (avec socle) 284 cm ; H: (sans le socle) 270 cm.
 

Lot 70 : 7200 €

Vente Collections belges & luxembourgeoises du 27-03-2022

Claude François RABIAT (1756-1815)
Paire de candélabres à quatre bras de lumière en bronze à deux patines, à décor de femmes en pied et bases à décor d’angelots.
Époque Empire
Signé "Rabiat" sous la base de chaque candélabre
Hauteur: 71 cm

Lot 76 : 24000 €

Vente Art Made in Belgium du 30-11-2021

Constant PERMEKE (1886-1952)
Le cheval rouge, 1929
Huile sur toile
Dédicacé, signé et daté en bas à droite: « à Ch. Bernard bien cordialement 29 Permeke » 
Porte au dos du châssis une trace d'étiquette d’exposition (probablement du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles)
60 x 65 cm
Provenance: Collection Charles Bernard

Notre tableau, réalisé en 1929, se situe dans la période des motifs champêtres de Permeke, lorsqu’il réside à Jabbeke près de Bruges. Le cheval rouge n’est pas sans nous rappeler celui du tableau intitulé De Sjees (La Carriole) de 1926 et conservé au Musée d’Art Moderne d’Ostende. Cette scène nocturne est assez typique de cette période emblématique de l’artiste. Notre paysan à la charrette (qui semble être en feu), à l’oeil hagard et aux formes lourdes, est assez représentatif de l’Ecole de Laethem-Saint-Martin tant au niveau stylistique que dans son sujet. L’entre-deux-guerres est le moment où Permeke est la cible de la critique, l’opinion est divisée en deux: ceux qui l’attaquent et ceux qui le considèrent comme un génie. Charles Bernard est de ceux qui prennent sa défense pendant les années 1920.

« Un paysan est fait de l’argile du terroir et du fer des charrues sinon ce n’est pas un homme c’est un pantin avec quoi se divertit la nature. Tout ossu est membru qu’il soit, il est mal en point, le corps défoncé, les muscles contrefaits, la démarche pesante et mal assurée, les yeux hagards, luttant, avançant, rêvant, à la fois majestueux et lamentable. […] Mais d’habitude il est seul, abandonné à lui-même, prisonnier de sa lourdeur, de sa misère, de ses corvées obscures et quotidiennes. […] Jamais cependant ce grand ami des humbles [Constant Permeke] ne s’apitoie sur le sort de ses invraisemblables personnages. Jamais, comme le ferait un De Groux ou un Laermans, il ne prend un ton de commisération, ne revendique ou n’incite à la révolte. A aucun moment il ne se fait moralisateur ou politicien. Il n’affuble pas ses héros de nobles oripeaux, ne leur tresse pas de couronne, ne leur prête pas une majesté étrangère à la leur; il les observe et les admire tels qu’ils sont et tels qu’ils se démènent, vivent et meurent. Comme eux, il accepte leur vie en s’abstenant de la juger. » 
Paul Haesaerts, Laethem-Saint-Martin Le village élu de l’art flamand, Fonds Mercator, Anvers, 1982

Lot 230 : 16500 €

Vente Tableaux et objets d'art européens, collections belges du 28-11-2018

Belle shashka de récompense « Pour la bravoure », avec ordre de Sainte Anne, modèle 1838
Poignée en argent ciselé en relief au chiffre « A III » couronné (Alexandre III), inscription en cyrilique « Pour la bravoure » et médaille de Sainte Anne, l’ensemble rapporté en or et émail. Lame cintrée à dos arrondi, contre tranchant, pans creux et quatre gouttières, gravée au talon. Fourreau en bois recouvert de cuir à quatre grandes garnitures niellées d’argent et gravées
Long totale : 92 cm. Long lame : 78 cm
B.E. Règne d’Alexandre III (1883-1894)

Lot 164 : 14500 €

Vente 3e vente d'objets de collection du 26-09-2010

PIGEON : Le Marsupilami, grand Marsupilami saluant, Editions Galerie DESBOIS, 1990, n°/50, résine lourde, queue tube avec billes, complet de sa sérigraphie certificat, n° et signé. Très RARE. Complet et en état impeccable avec queue non rouillée. On y joint la sérigraphie du Skwiik, quelques exemplaires connus, sculpture prévue à la commercialisation mais ne sera finalement réalisée qu'à 3 ex.

Lot 274 : 23500 €

Vente Collections belges et luxembourgeoises du 10-09-2020

Anto CARTE (1886-1954)
Allégories
Suite de 4 projets pour des vitraux au fusain et à l'encre de Chine sur papier montés en deux paravents de deux feuilles chacun
Un signé en bas à gauche Anto Carte et à droite Léon Rotta (?-1970), maitre peintre-verrier à Anderlecht
168 x 50 cm (à vue)
(petits accidents)

Vers 1933-35, une maison est construite à Uccle à la demande de Pierre Ansiau et décorée par Anto Carte. Deux doubles portes intérieures étaient ornées de vitraux dont voici les projets.

On y joint 3 projets dessinés représentant l'impost d'une des portes portant l'inscription Domus portam et cor magis, la porte de la demeure et une poignée
36,7 x 91 cm (le plus grand)

Lot 107 : 6000 €

Vente Civilisations extra-occidentales du 27-11-2018

Haut de canne de cultivateur présentant sur la partie haute une jeune femme assise, les mains posées sur les cuisses. Le ventre et les seins agrémentés de scarifications évoquant un concept de fécondité et fertilité. Sa coiffe est agencée avec grâce et le visage arbore une expression déterminée accentuée par la bouche ouverte montrant symboliquement les dents
Bois, ancienne patine d'usage brune brillante et miel
Senoufo, République de Côte d'Ivoire
67 x 8 x 10 cm

Lot 249 : 7000 €

Vente BANDES DESSINEES du 21-03-2021

Hergé : Quick et Flupke, carte de voeux de 1940 : Flupke et l'agent 15, la corne d'abondance, non signée. Très rare. Très très bon état / Proche de l'état neuf.

Lot 260 : 5200 €

Vente Vente 23 du 04-03-2012

Lambil : DECOTOYS : Les Tuniques bleues, le camp (20801), édition luxe avec les éléments supplémentaires dont le prisonnier sudiste et son garde, soit complet de 240 pièces + des ajouts et doublons au total près de 300 pièces, 2000, n°/200 (prévus mais non atteint), B caisse bois C signés + 2 créations artisanales : le cimetière et le plateau peint 180 x 120 cm.

Lot 251 : 5800 €

Vente Collections & Successions de Belgique du 19-03-2020

Marc CHAGALL (1887-1985) (d'après)
Le bouquet, 1955 
(Sorlier CS8)
Lithographie en couleurs sur papier par Charles Sorlier
Signé, numéroté au crayon 242/300 par Marc Chagall et annoté "9404 Adrien Maeght" 
Galerie Maeght Editeur, Paris
63 x 49,5 cm pour le sujet
Provenance: Acquis en juin 1957 auprès d'Adrien Maeght, éditions d'art moderne, 41 rue du Bac, Paris 7e (porte au dos l'étiquette)
On y joint la facture d'achat de l'époque.
(deux trous de punaise)

Lot 174 : 69000 €

Vente Collections belges & luxembourgeoises, dont la collection du critique d'art Charles Bernard du 28-03-2021

Francis PICABIA (1879-1953)
Portrait d'un enfant, circa 1941-43
Huile sur carton
Signé en bas à droite "Francis Picabia"
45,7 x 37,8 cm
Provenance: Collection particulière, Belgique
Un certificat du Comité Picabia sera remis à l'acquéreur.
On y joint l'ouvrage Yve-Alain BOIS, Picabia, Flammarion, 1975

Lot 51 : 19000 €

Vente PIERRES PRECIEUSES du 14-01-2020

Magnifique rubis naturel de 3,29 ct. non chauffé non traité d’une pureté remarquable et d’une très belle couleur rouge intense et lumineuse. Forme ovale taille brillant sur la couronne, taille step cut sur le pavillon. Angles de croissance à 60° repérables. Trace en surface à l’extrémité de la couronne proche de la rondiste. Certificat GIA fourni. Origine supposée : Mozambique. 
Dimensions : 8,89 x 7,72 x 5,77 mm. 
Munsell Book of Color : 2.5R 3/10 ; 2.5R 4/14 ; 10RP 3/10

Lot 194 : 98000 €

Vente ARTS PREMIERS du 19-12-2017

- Statue anthropomorphe féminine, elle est présentée debout les mains exagérées symboliquement et les paumes dirigées vers l’avant. La poitrine est sculptée par des formes généreuses dans un signe nourricier et son corps ainsi que son visage sont agrémentés à divers endroits de scarifications. La coiffe est agencée par trois lobes disposés en cascade. Le regard est accentué par des incrustations de métal.

Bois, ancienne patine d’usage brune et rousse, cuivre.

Bambara, région de Segou. Fin XIXe, début du XXe siècle.

58 x 16,5 cm

Bibliographie : Jean-Baptiste Bacquart, L’art tribal d’Afrique Noire. Ed : Assouline, Paris, 1998. p. 65, fig. 7, pour une oeuvre très proche sculptée probablement par le même artiste.

Provenance : collecté vers 1930 par le grand père de l’actuel propriétaire, ancien cadre des postes en Afrique de l’ouest. Louis Prot avait fait grève lors de l’affaire Dreyfus, pour soutenir ce dernier. Toutefois, le droit de grève n’existant pas, à l’époque, il fut prié par sa hierarchie de choisir d’aller à Bamako et d’installer le premier bureau de poste français.